OCR/ICR, quelle différence ?

icr+ocr+documents

Aujourd’hui, le vrai défi d’une entreprise est d’optimiser ses flux d’informations afin d’être compétitive et de s’assurer une longueur d’avance par rapport aux concurrents. Parmi les solutions à mettre en place, la dématérialisation des documents est une priorité. Plusieurs termes débarquent alors… on parle de GED mais aussi d’OCR ou encore d’ICR. Mais qu’est-ce que c’est exactement, et à quoi peuvent-ils vous servir ?

Définition de l’OCR et de l’ICR

L’OCR permet de transformer un document scanné (comme une image, par exemple) en texte. C’est ce qu’on appelle la reconnaissance optique des caractères. C’est un procédé couramment utilisé si vous avez besoin de fichiers exploitables et utilisables comme une feuille de calcul Excel.

Quand à l’ICR, il s’agit d’un procédé de reconnaissance mais cette fois, il s’agit de reconnaissance des caractères manuscrits. C’est une technologie performante imbriquée dans les solutions de LAD / RAD. C’est souvent le cas quand vous avez des informations manuscrites comme des réponses aux questionnaires et que vous avez besoin d’exploiter les réponses

Les avantages !

Il est clair que l’avantage est important si on compte tout le temps que cela pourrait prendre de reprendre les informations sur une image (OCR) ou encore manuscrite (ICR)

Mais laquelle choisir ?

En réalité, ces deux technologies se complètent, tout dépend réellement de votre besoin. Prenons par exemple, le cas d’un chèque bancaire rempli à la main, il ne pourra pas être traité en utilisant la technologie OCR de base et demandera l’intervention de l’ICR
Aujourd’hui, il existe des solutions d’automatisation des documents qui combinent l’OCR et l’ICR dans un seul outil. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter ; nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Les commentaires sont fermés.